Académie des Métiers et des Techniques Ecole supérieure des Métiers et du Management

Les réformes de l'apprentissage , ce qui va changer

Vente-Commerce
Gestion-Finance-Organisation
Web-Multimédia
Logistique et management des opérations
Tourisme-Hôtellerie-Restauration
Industrie-Environnement
les réformes de l'apprentissage

Nouvelles mesures pour favoriser l'apprentissage

 

Depuis 2013, notre gouvernement a entamé une réforme de l’apprentissage qui commence à se concrétiser.

Le vendredi 9 Février 2018, le gouvernement a annoncé 20 mesures pour favoriser l'apprentissage : des aides pour les apprentis, un financement basé sur un prélèvement unique et un transfert du pilotage des enseignements par les professionnels.

 

Quel est l’objectif de cette réforme ?

Pour notre gouvernement, la jeunesse est une des priorités du quinquennat. La lutte contre le chômage des jeunes  est un des axes prioritaires . L’apprentissage est une voie reconnue pour trouver un emploi :  7 apprentis sur 10 trouvent un emploi durable à la fin de leur formation.

La volonté est donc d’augmenter les effectifs en apprentissage.

 

Quelles sont les changements ?

 

Il y a des changements pour les 3 acteurs de l’apprentissage : l’apprenti, l’entreprise et le CFA

 

Pour l’apprenti :

  • L'âge limite de l'apprentissage passe de 26 à 30 ans.
  • Les apprentis de moins de 18 ans auront le droit à une aide de 500€ pour passer le permis de conduire.
  • Pour les jeunes entre 16 et 20 ans, La rémunération mensuelle sera augmentée de 30€ net par mois.
  • Le programme ERASMUS (bourse de mobilité internationale)  sera mis en valeur et un apprenti pourra suivre des cours dans un autre pays européen pendant 1 semestre
  • Pour les futurs apprentis, les CFA devront proposer des périodes de préapprentissage pour intégrer plus facilement  les cours et la formation technique adaptés aux métiers choisis. Et s’il y a rupture, l’apprenti pourra rester au CFA pendant 6 mois pour ne pas perdre une année. Un dispositif d’information-orientation sera disponible pour le jeune et sa famille

 

REFORME-APPRENTISSAGE.jpg

 

 

Pour l’entreprise :

  • Les démarches administratives seront simplifiées pour accueillir un apprenti
  • Les entreprises peuvent désormais accueillir un apprenti jusqu'à 30 ans.
  • Les professionnels écriront les référentiels des formations afin de définir les compétences nécessaires pour éxercer le métier
  • Les aides financées par l'état fusionnent en un seul dispositif, confié à un seul guichet, les Régions. Cette nouvelle aide concerne les entreprises de moins de 250 salariés.
  • Les entreprises pourront décider, avec des compensations, de modifer le temps de travail et les plages horaires des apprentis.

 

Pour le CFA :

  • Les CFA devront rendre public leurs résultats en terme de taux d'insertion dans l'emploi, de succès au diplôme ou de poursuite d'études pour chacune de leur formation.
  • Les CFA disposeront d’une plus grande marge de manœuvre pour adapter leurs formations aux besoins des entreprises de leur territoire.
  • Le financement des CFA dépendra du nombre de contrats d'apprentissage signés.

 

Ce sont des mesures ambitieuses pour l’apprentissage qui devraient faire de l’apprentissage non plus « une voie de garage » mais une voie de l’excellence

Plus de détails sur les mesures