Se reconvertir dans l'international
Académie des Métiers et des Techniques Ecole supérieure des Métiers et du Management

Julie Sarazin se reconvertit dans l'international

Vente-Commerce
Langues interculturel international
De la psychologie à l'international


Je suis actuellement en RECI (formation initiale), et j’espère pouvoir intégrer le master MADAI l’année prochaine.

Je viens de la région lyonnaise, où j’ai grandi et fait mes études universitaires. Mon objectif initial était de devenir chercheur en psychologie cognitive et neuropsychologie, mais je me suis rapidement rendue compte que cette voie n’était pas pour moi : des travaux qui durent des années, chronophages,lents. J’ai beaucoup trop besoin de dynamisme pour me contenter de cela.

Pour cette raison, j’ai pris une année sabbatique, pour savoir ce que je voulais faire de ma vie. En février 2020, j’ai décidé de suivre une amie qui déménageait à Rouen pour y suivre un stage. J’avais besoin de nouvelles aventures.

Avec le covid, je n’ai malheureusement pas pu trouver de travail, et tout le monde avait très bien compris que la situation n’allait pas aller en s’améliorant. En juin 2020,  j’ai reçu une lettre de pôle emploi faisant la promotion du centre de formation FIM. J’ai rapidement fourni ma candidature en trouvant le Bachelor RECI. Les langues, la complexité, le dynamisme, l’inattendu que représentent le commerce international m’a tout de suite plu.

Aujourd’hui, je pense que j’ai trouvé ma voie et ce dans quoi je vais exceller, alors que ce mondem’était étranger il y a seulement 8 mois.